Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2014

Emulateur Raspberry Pi sous Windows

Si vous souhaitez développer ou tester des applications pour Raspberry Pi, vous pouvez, soit compiler directement l'application sur Raspberry, soit la développer sous Linux ou Windows et la compiler pour Raspberry. La seconde solution est souvent plus simple car elle permet de disposer d'un environnement de compilation complet tel qu'Eclipse pour le développement. Une fois l'application développée, il faut la tester sur Raspberry. Là, il faut copier l'application en utilisant un client FTP ou SCP, puis se connecter en SSH et lancer l'exécutable. Il existe un autre moyen de tester une application Raspberry sans avoir à l'allumer. Il suffit de passer par un émulateur tel que QEMU qui permet de lancer un OS pour processeur ARM sous Linux ou Windows. L'émulateur sous Windows 1. Récupérez l'émulateur à l'adresse suivante : http://sourceforge.net/projects/rpi-emulator-win32/ . 2. Dézippés le contenu de l'image Rpi-Occidentalis-v02-qemu.7z av

Un serveur Web à la maison (SuperGlue)

J'ai déjà évoqué dans mon blog les PlugComputers qui ont lancé le concept des ordinateurs pouvant tenir dans une prise de courant. Le site Superglue propose une solution intéressante et peu coûteuse qui peut intéresser ceux qui veulent mettre en place un serveur Web simple pour servir des pages statiques depuis chez eux. Le principe consiste à installer un firmware customisé de SuperGlue sur un répéteur WiFi afin que celui ci diffuse des pages Web installées sur une clef USB connectée au répéteur. Deux routeurs peuvent ainsi être customisés : le D-LINK DIR-505 (34€90 chez GrosBill) Alimentation intégrée Port USB pour le partage de fichiers Un seul port ethernet    Le TP-LINK TL-WR710N (27€90 chez GrosBill) Conçu pour la mobilité, idéal pour les voyages et les usages domestiques Alimentation intégrée, pas de transformateur requis Supporte les modes : Routeur sans fil, Client, Répéteur, Point d'accès, Routeur Client WISP Port USB pour partager des fichiers ou ch

Ardublock ou S4A pour développer graphiquement

Si vous n'aimez pas le développement en C, ou C# sur les micro-contrôleurs, vous pouvez vous essayer au développement graphique avec Ardublock. Historique Cet environnement de développement est issu d' OpenBlocks développé par le MIT qui se positionne lui même dans la suite du langage Logo de Seymour Papert . Le langage Logo est un langage issu de l'Intelligence Artificielle dans les années 1970 dont l'objectif était de faciliter l'apprentissage de la programmation à de jeunes enfants par le biais du pilotage d'une tortue munie d'un crayon. Les ordres étaient relativement simples : avance de 90 cm, tourne à droite de 90°, etc. Ceci, permettait de réaliser des dessins assez simple, de piloter un petit robot et d'apprendre la programmation. C'était cependant un langage textuel. Exemple pour tracer un carré : POUR CARRE REPETE 4 [AV 100 TD 90] FIN   Son digne successeur, le langage Scratch désormais intégré à l'image Raspbian du Raspberry Pi

D'où viennent les couleurs de Google

Google a eu différents logos. Sur Wikipedia ( http://en.wikipedia.org/wiki/Google_logo et http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_Google#BackRub ), on trouve les différents logos, tous aux couleurs bleue, rouge, jaune, vert et rouge. Pourquoi ces couleurs? Les deux premiers créateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page étaient plutôt fan des legos et on utilisés ces petites briques pour construire leurs premiers racks.     L'idée a été reprise pour construire les premiers boîtiers pour Raspberry Pi.   Une autre utilisation originale des légos : l'artiste allemand Jan Vormann ( http://www.janvormann.com/ ) utilise des légos un peu partout dans le monde pour réparer des murs fissurés. Il était de passage en 2012 au salon des artistes de Massy et à collé quelques uns de ses légos sur le mur de la Cimade ( http://osibo-news.com/jan-vormann-utilise-tous-les-moyens-lego/ ).

Java SteelSeries

Si vous aimez voir de jolies interfaces graphiques en Java, les composants de SteelSeries vont vous ravir. Ils ont initialement été conçus pour Java Swing et portés pour Java FX. J'avoue ne jamais avoir vraiment accroché sur la technologie Java FX à cause du nouveau langage de script qu'elle imposait. Les nouvelles API sont cependant maintenant complètement intégrées à J2SE. L'auteur Gerrit Grunwald est un autre passionné de Java, RaspBerry, Arduino, BeagleBoard et est l'un des co-auteurs de Java FX8. C'est comme Jean-Michel Doudoux, un Java Champion doublé d'un Java RockStar. Vous pouvez le suivre sur son blog http://harmoniccode.blogspot.fr/ . Java GUI editor La libraire est disponible sur https://bitbucket.org/hansolo/enzo/wiki/Home . Voici quelques exemples de composants offerts dans sa librairie. Des composants LCD like Des composants pour l'aviation Des jauges    Des boutons   Et plusieurs autres composants que je vous