Accéder au contenu principal

Test de Raspberry Pixel

Démarrer Pixel sur une clef USB

J'ai présenté dans un précédent billet un moyen de tester une image Raspberry sous Windows en utilisant Qemu. Avec Pixel, la fondation Raspberry offre une version live de Raspberry sur processeur x86 au lieu de Arm. Les distributions Linux live bootable depuis une clef USB existent depuis plusieurs années, ce n'est donc pas une nouveauté révolutionnaire (voir www.linuxliveusb.com). L'interêt de cette version est de pouvoir tester sur un programme ou des commandes sur PC de développement lorsque l'on n'a pas forcément un Raspberry sous la main et d'éviter le "ça marchait sous Windows".


L'image iso de Pixel peut être récupérée sur le site officiel de Raspberry. Partez de la page suivante pour retrouver le bon lien : https://www.raspberrypi.org/blog/pixel-pc-mac/. Il faut préférablement utiliser le logiciel Etcher pour faire une installation Live qui conserve les paramètres après le reboot. Une installation sur clef USB peut également être faite à partir de LinuxLiveUsb, mais l'installation par défaut ne permet pas de créer de zone de Persistance. 

Une fois la clef USB ou la carte SD de démarrage créée, vous pouvez démarrer sur un PC x86 et voir l'écran si dessus s'afficher. Plusieurs fonds d'écrans fournis par l'un des développeurs sont disponibles. Il est également possible de modifier la position de la barre de menu (en haut ou en bas).
Pour les français, la première opération consiste à choisir le clavier Azerty par défaut.


Il faut également modifier le fuseau horaire à l'aide de la commande suivante.

sudo dpkg-reconfigure tzdata
date

Il est également fortement recommandé de récupérer les dernières mises à jour de sécurité.

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade

Si le PC que vous utilisez possède un disque dur, il peut être intéressant de le monter en lecture ou en lecture/ecriture afin de disposer d'un peu plus d'espace.

fdisk -l                         # Pour retrouver le nom du volume
mount -r -t ntfs-3g /dev/sda4 /media/HDD # Pour monter le disque

Si vous utilisez un PC portable, il n'y a par défaut pas d'icône permettant de visualiser la charge de batterie actuelle et vous risquez donc de vous trouver à court de batterie sans même vous en rendre compte. Pour éviter ce désagrément, installez l'utilitaire acpi.

 sudo apt-get acpi  
 root@raspberrypi:/home/pi# acpi -V  
 Battery 0: Charging, 77%, 00:45:28 until charged  
 Battery 0: design capacity 2500 mAh, last full capacity 2195 mAh = 87%  
 Adapter 0: on-line  
 Thermal 0: ok, 63.0 degrees C  
 Thermal 0: trip point 0 switches to mode critical at temperature 100.0 degrees C  
 Thermal 0: trip point 1 switches to mode passive at temperature 94.0 degrees C  
 Cooling 0: Processor 0 of 3  
 Cooling 1: Processor 0 of 10  

Pour un affichage graphique de la batterie, vous pouvez rajouter l'Applet "Battery Monitor" (click droit dans la barre de tâche/Panel settings/Panel Applets) ou installer fdpowermon-1.13.

Vous voilà prêts à redonner une nouvelle jeunesse à un vieux PC poussif.

Tester Pixel sous Windows

 Si vous souhaitez simplement tester Pixel sans le graver sur une clef USB ou une carte SD, vous pouvez utiliser un émulateur PC sous Windows ou Linux tel que Qemu (en ligne de commande) ou VirtualBox en mode graphique. Voici la procédure super simple pour créer une image.

1. Télécharger Oracle VM VirtualBox (gratuit) : https://www.virtualbox.org/
2. Téléchargez l'image iso de Pixel : https://www.raspberrypi.org/blog/pixel-pc-mac/
3. Démarrez VirtualBox et créez une nouvelle image


Allouez de l'espace pour le disque virtuel.

4. Créez et démarrez. C'est seulement à ce moment que vous sélectionnerez l'image iso.

5. Démarrez


Et appréciez.


Rédigé en grande partie depuis Pixel.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Supprimer les partitions Raspberry sur une carte SD sous Windows 7 avec Diskpart

Si vous souhaitez récupérer une ancienne carte SD utilisée pour démarrer un Raspberry pour un autre usage (appareil photo, etc), il vous faudra supprimer les deux partitions créées au moment de l'écriture de l'image sur la carte SD. Vous pouvez voir les partition en sélectionnant Menu Windows/Ordinateur/bouton droit "Gérer". Voici un exemple du résultat final. Vous pouvez supprimer la partition Unix de 7 Gb (ou 4Gb en fonction de la taille de votre carte) en sélectionnant la partition puis en faisant "bouton droit Supprimer". Laissez juste une partition pour pouvoir faire les autres manipulations avec DISKPART. Démarrez l'outil DISKPART en ligne de commande. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira. Microsoft DiskPart version 6.1.7601 Copyright (C) 1999-2008 Microsoft Corporation. Sur l'ordinateur : FRVILN0H305806 DISKPART> list disk   N° disque  Statut         Taille   Libre    Dyn  GPT   ---------  -------------  -------  -------  ---  ---   D

Comment lire son écran de téléphone Android sur PC (2)

Voici une nouvelle manière d'accéder à votre téléphone depuis votre PC. Cette méthode utilise le câble USB et Google Chrome. Elle fonctionne donc sur Windows, Mac et Linux. Les pré-requis sont les mêmes que ceux du billet précédent : Téléphone configuré en mode Développement Drivers USB installés sur le PC Google Chrome installé L'application Vysor s'installe comme une extension de Google Chrome. Cherchez dans le Webstore et lancez l'installation. Une fois installée, l'application apparaît dans les extensions. Vous pouvez la lancer de différentes manières. La manière la plus simple est d'ouvrir la fenêtre des applications : chrome://apps/ Une autre manière est de créer un raccourci en cliquant sur « Détails ». Ensuite créez un raccourci sur le bureau, le menu démarrer et/ou la barre de tâche. Vous pouvez également cliquer sur afficher dans la boutique et lancer l'application depuis la boutique. Une fois

Serveur d'impression CUPS sur Raspberry Pi

Je possède une très vieille imprimante laser HP Laserjet 6L noir et blanc de 12 ans d'age qui a survécu à plusieurs imprimantes jet d'encre couleurs tombées en désuétude pour obsolescence programmée. J'envisage tout de même sérieusement de les démanteler pour les recycler en CNC, graveur ou autre.   Je continue donc a utiliser cette bonne petite imprimante parallèle qui me rend bien des services (en 12 ans, j'ai changé le toner 3 fois pour un coût de 20 € la cartouche). J'ai donc dû m'équiper d'une adaptateur USB/Parallèle pour pouvoir la connecter sur un PC récent. Le problème principal est que le driver de cette imprimate n'est reconnu que par un seul de mes PC sous Windows 7. Les autres PC sous Windows 8 ou Windows 10 reconnaissent bien l'imprimante, mais sortent des feuilles avec le code Postscript. L'impression depuis une tablette ou un téléphone Androïd est également tout simplement impossible. Pour remédier à ce problème, j'ai don