Accéder au contenu principal

Google Chromecast

La clé Google ChromeCast a débarqué en France depuis le 19 mars 2013. Elle est sortie aux US en juillet 2013. Elle est disponible chez la plupart des grands sites marchands, ainsi que chez quelques opérateurs télécoms (FNAC, SFR). SFR propose l'offre la plus intéressante : la clé ChromeCast pour 34,99€ avec 30 € remboursés sous condition. La condition réduit cependant fortement l'attrait. Il faut en effet avoir un abonnement 4G et surtout des Extras SFR. Vérifiez donc bien votre contrat si vous souhaitez bénéficier de l'offre.

Bon, mais qu'est ce quelle a de particulier cette clé?

La ChromeCast, comme sont nom le laisse supposer permet de diffuser du contenu d'un navigateur Chrome vers un écran HDMI. Ce contenu peut être une simple page Web ou une vidéo YouTube. Le contenu peut venir d'un PC, d'une tablette ou d'un téléphone Androïd.
Depuis un PC, il faut tout d'abord installer une extension au navigateur Chrome qui rajoute un menu pour diffuser le contenu d'un onglet particulier ou tout le contenu du PC (expérimental).
Depuis une tablette, quelques applications sont disponibles pour broadcaster du flux vidéo essentiellement : YouTube, Pluzz.fr (France Télévisions), SFR TV.

Comment elle s'installe (depuis un PC)?

L'installation est assez simple mais un peu particulière. La clé s'enfiche dans un port HDMI. Si votre port HDMI ne fournit pas l'alimentation, il faut alimenter la clé par le port USB situé à l'arrière. La clé affiche ensuite une URL à ouvrir dans un navigateur Chrome (http://chromecast.com/setup). Il faut ensuite récupérer une application qui va faire l'installation de la clé.
Une fois l'application lancée, celle ci lance la recherche de la clé. C'est la l'opération "magique". Votre clé n'est en fait toujours pas raccordée à votre box Wifi et pourtant, votre PC la découvre comme un réseau Wifi. En même temps un code s'affiche sur le téléviseur pour confirmer que vous vous attachez bien à la bonne clé. Une fois le code saisi, vous devez sélectionner la borne Wifi et entrer la clé WEP/WPA qui permettra à la ChromeCast de s'attacher elle aussi sur le réseau. Dès qu'elle est attachée, la ChromeCast lance sa mise à jour. Si vous voulez avoir une petite chance de la rooter (à vos risques et périles), c'est le moment d'arrêter la connexion, sinon, ce n'est pas grave, vous pourrez l'utiliser comme préconisé par Google.
Après la mise à jour, téléchargez l'extension Chrome qui vous permettra de broadcaster un onglet de votre navigateur Chrome ou tout votre bureau.

Comment l'utiliser depuis une tablette?

Depuis une tablette, l'utilisation est la même. Connectez vous sur l'URL précédente : http://chromecast.com/setup qui vous redirigera cette fois ci sur Google Play pour récupérer l'application que vous souhaitez utiliser pour la diffusion de contenu. Le nombre d'applications disponibles est assez limité pour l'instant. Vous pouvez installer Pluzz.fr qui vous donnera accès à toutes les émission de France Télévisions diffusées dans la semaine.

Quelle utilisation?

Si vous avez une SmartTV, la ChromeCast un peu en conflit avec les applications déjà installées (YouTube, DLNA, etc). Si votre télévision est équipée d'une caméra et d'un micro, permettant de lancer Skype ou la reconnaissance vocale, elle en fait déjà plus que la ChromeCast.
Si votre télévision HDMI n'est pas une SmartTV, la ChromeCast lui apporte cette fonctionnalité pour 35€. Il faut cependant obligatoirement un second écran pour piloter ce qui va s'afficher sur l'écran. La ChromeCast n'est donc pas autonome pour le moment. Ce second écran peut être votre PC, une tablette ou un téléphone qui servira ainsi de télécommande. Le contenu à diffuser sur l'écran principal doit donc d'abord être sélectionné sur la tablette afin d'être diffusé. C'est donc la CPU de celui-ci qui fait tout le travail. Il est donc préférable de le brancher ou de le mettre sur une station d'accueil pendant l’exécution, d'autant que si elle met en veille, il faudra tout recommencer (connexion, sélection, relecture depuis le début, etc).
Depuis un PC, la ChromeCast peut être utilisée pour faire des présentations "sans fil" en la connectant sur un vidéo-projecteur HDMI ou un écran télé HDMI. Effet garantie.
Dans un hôtel, la ChromeCast permet de transporter facilement votre SmartTV sur la télé de l'écran de jouer le film que vous souhaitez.

Caractéristiques Hardware

Le Hardware de la ChromeCast est particulièrement intéressant :
- processeur Marvell ARM 1,2 Ghz
- mémoire RAM 512 Mo
- Flash 4Gb
- Wifi/Bluetooth/radio FM
Voilà qui nous en dit un peu plus. C'est le même processeur que l'on trouve dans les GuruPlug ou la station DockStar avec la connectivité incluse. C'est également 500 Mhz de plus que le RaspBerry
Pour l'instant, seul le Wifi est utilisé. La ChromeCast tourne sous Unix BusyBox, mais sans accès root, il n'est pas encore possible d'installer d'application autre que celle installée par Google. Un SDK est disponible mais ne permet pas encore d'accéder au matériel, mais uniquement au protocole DIAL utilisé pour diffuser le contenu en streaming.
Attendons donc que Google ouvre un peu plus l'accès car pour l'instant, on peut dire que le matériel est très largement sous utilisé. Il est en effet possible de faire tourner sans trop grand mal un serveur téléphonique Asterisk sur une  DockStar, il serait à l'aise sur une ChromeCast, sans parler de tous les autres usages (domotiques, etc).

Ce que la ChromeCast ne fait pas (inconvénients)

1. La ChromeCast est construite sur le code de la Google TV. Elle ne peut donc pas exécuter des applications Androïd comme les autres clés Androïd TV par exemple.
2. Le matériel est largement sous utilisé. Espérons que Google ouvre un peu plus son SDK et permette d'installer d'autres applications. Mon rêve serait cependant d'installer un Debian à la place.
3. La ChromeCast ne permet de faire que du streaming de flux vidéo. Il faut donc impérativement un second écran.
4. Pas encore de possibilité de connecter un clavier bluetooth

Conclusion

Pour ce prix (35€), la ChromeCast reste un beau jouet technologique en attendant que quelqu'un finisse par la rooter. Mais de ce côté là Google essaye de fermer les portes après chaque tentative (voir le cas de la FlashCast). Mon avis, ça ne sert pas à grand chose pour le moment, donc c'est indispensable. Cela me fait penser au DockStar qui était à 99€ à sa sortie et qui ne se vendait pas jusqu'à ce que Seagate le brade à 20€, puis à 50€, ne dévoile le contenu Hardware et que quelqu'un trouve comment installer une distribution Debian.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Supprimer les partitions Raspberry sur une carte SD sous Windows 7 avec Diskpart

Si vous souhaitez récupérer une ancienne carte SD utilisée pour démarrer un Raspberry pour un autre usage (appareil photo, etc), il vous faudra supprimer les deux partitions créées au moment de l'écriture de l'image sur la carte SD. Vous pouvez voir les partition en sélectionnant Menu Windows/Ordinateur/bouton droit "Gérer". Voici un exemple du résultat final. Vous pouvez supprimer la partition Unix de 7 Gb (ou 4Gb en fonction de la taille de votre carte) en sélectionnant la partition puis en faisant "bouton droit Supprimer". Laissez juste une partition pour pouvoir faire les autres manipulations avec DISKPART. Démarrez l'outil DISKPART en ligne de commande. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira. Microsoft DiskPart version 6.1.7601 Copyright (C) 1999-2008 Microsoft Corporation. Sur l'ordinateur : FRVILN0H305806 DISKPART> list disk   N° disque  Statut         Taille   Libre    Dyn  GPT   ---------  -------------  -------  -------  ---  ---   D

Comment lire son écran de téléphone Android sur PC (2)

Voici une nouvelle manière d'accéder à votre téléphone depuis votre PC. Cette méthode utilise le câble USB et Google Chrome. Elle fonctionne donc sur Windows, Mac et Linux. Les pré-requis sont les mêmes que ceux du billet précédent : Téléphone configuré en mode Développement Drivers USB installés sur le PC Google Chrome installé L'application Vysor s'installe comme une extension de Google Chrome. Cherchez dans le Webstore et lancez l'installation. Une fois installée, l'application apparaît dans les extensions. Vous pouvez la lancer de différentes manières. La manière la plus simple est d'ouvrir la fenêtre des applications : chrome://apps/ Une autre manière est de créer un raccourci en cliquant sur « Détails ». Ensuite créez un raccourci sur le bureau, le menu démarrer et/ou la barre de tâche. Vous pouvez également cliquer sur afficher dans la boutique et lancer l'application depuis la boutique. Une fois

Serveur d'impression CUPS sur Raspberry Pi

Je possède une très vieille imprimante laser HP Laserjet 6L noir et blanc de 12 ans d'age qui a survécu à plusieurs imprimantes jet d'encre couleurs tombées en désuétude pour obsolescence programmée. J'envisage tout de même sérieusement de les démanteler pour les recycler en CNC, graveur ou autre.   Je continue donc a utiliser cette bonne petite imprimante parallèle qui me rend bien des services (en 12 ans, j'ai changé le toner 3 fois pour un coût de 20 € la cartouche). J'ai donc dû m'équiper d'une adaptateur USB/Parallèle pour pouvoir la connecter sur un PC récent. Le problème principal est que le driver de cette imprimate n'est reconnu que par un seul de mes PC sous Windows 7. Les autres PC sous Windows 8 ou Windows 10 reconnaissent bien l'imprimante, mais sortent des feuilles avec le code Postscript. L'impression depuis une tablette ou un téléphone Androïd est également tout simplement impossible. Pour remédier à ce problème, j'ai don