Accéder au contenu principal

Connexion SSH et serveur X sur le Raspberry Pi

La connexion en SSH sur Raspberry Pi est assez simple. J'utilise Putty pour le mode texte et Xming pour le mode graphique.

Putty peut être téléchargé sur le site http://www.putty.org/. L'exécutable peut être exécuté sans installation. Pour transférer des fichiers récupérez également WinSCP (http://winscp.net/eng/index.php) ou FileZilla (https://filezilla-project.org/).
Ajout d'une session Putty


Adresse IP statique
Par défaut, le Raspberry Pi prend une adresse IP en DHCP. Si vous souhaitez vous connecter régulièrement en SSH, il est préférable d'avoir une adress IP statique.
1. Récupérez les informations sur la carte ethernet avec la commande "ip a".

 pi@raspberrypi /usr/lib $ ip a  
 1: lo: <LOOPBACK,UP,LOWER_UP> mtu 16436 qdisc noqueue state UNKNOWN  
   link/loopback 00:00:00:00:00:00 brd 00:00:00:00:00:00  
   inet 127.0.0.1/8 scope host lo  
 2: eth0: <BROADCAST,MULTICAST,UP,LOWER_UP> mtu 1500 qdisc pfifo_fast state UP qlen 1000  
   link/ether b8:27:eb:xx:xx:xx brd ff:ff:ff:ff:ff:ff  
   inet 192.168.1.93/24 brd 192.168.1.255 scope global eth0  

L'adresse verte correspond à l'adresse MAC de votre carte.
L'adresse jaune correspond à l'adresse qui vous a été allouée par le serveur DHCP. Vous pouvez garder la même ou en prendre une autre.

2. Modifiez le fichier /etc/hosts qui permet d'utiliser un nom de machine à la place de l'adresse IP avec "sudo vi /etc/hosts".
pi@raspberrypi /usr/lib $ cat /etc/hosts  
127.0.0.1    localhost raspberrypi  
192.168.1.93  raspberrypi loghost  

Rajoutez les lignes en jaune en modifiant l'adresse IP si nécessaire. Le nom loghost est utilisé par le serveur Syslog qui enregistre les informations systèmes.

3. Modifiez le fichier /etc/network/interfaces avec l'adresse IP statique. Prenez soin de garder le fichier précédent.
sudo cp /etc/network/interfaces /etc/network/interfaces_dhcp

4. Vérifiez le contenu du fichier sauvegardé
cat /etc/network/interfaces_dhcp
auto lo
iface lo inet loopback
iface eth0 inet dhcp
5. Editez le fichier /etc/network/interfaces
sudo vi /etc/network/interface

6. Copiez les informations suivantes:
 auto lo  
 iface lo inet loopback  
 auto eth0  
 iface eth0 inet static  
 hwaddress ether b8:27:eb:xx:xx:xx  
 address 192.168.1.93  
 network 192.168.1.0  
 netmask 255.255.255.0  
 broadcast 192.168.1.255  
 gateway 192.168.1.254  


Modifiez les informations nécessaires en fonction de votre routeur.

Vous devrez également probablement modifier la configuration DNS qui permet de trouver les noms de domaines. Editez le fichier /etc/resolv.conf.

sudo vi /etc/resolv.conf  
domain lan  
search lan  
nameserver 8.8.8.8  
nameserver 8.8.4.4  

Les 2 nouveaux serveurs DNS sont ceux de Google. Vous pouvez mettre ceux de votre fournisseur si vous le souhaitez.
Vous devrez redémarrer votre Raspberry Pi pour que ces informations soient prises en compte.

Redéfinition de la zone horaire
La zone horaire par défaut est en UTC. Il peut être nécessaire de la redéfinir si vous ne l'avez pas fait au moment de l'installation. Saisissez la commande :
sudo dpkg-reconfigure tzdata

La fenêtre suivante s'affiche. Sélectionnez votre lieu géographique puis votre ville.

Redéfinition de la zone horaire

Utilisation d'un serveur X
L'utilisation d'un serveur X permet d'avoir accès à l'interface graphique depuis votre PC. Le serveur XMing peut être téléchargé sur http://sourceforge.net/projects/xming/.

1. Démarrez le serveur X
Lancer XLaunch
 
Mode plein écran
Le mode plein écran permet d'avoir la totalité de l'écran du Raspberry. Les autres modes marchent également.

Démarrer sans client
Il n'est pas nécessaire de démarrer avec un client. On verra dans l'étape 3 comment avoir le bureau.
Pas d'Access Control
Sélectionnez l'option No access control. C'est la seule réelle action à faire. Cela vous évitera d'avoir l'erreur "No protocol specified" lorsque vous lancerez le bureau.

Sauvegardez la configuration
Sauvegardez la configuration. Elle peut être récupérée si vous lancez XMing en ligne de commande.

 A ce stade, vous ne verrez qu'un écran gris. Continuez les étapes suivantes.

 2. Récupérez l'adresse IP de votre machine. Sous Windows, tapez :
cmd.exe pour ouvrir une fenêtre de commande
ipconfig pour avoir la liste des adresses IP

IPconfig pour récupérer l'adresse IP de la machine
 Relevez l'adresse IP (ex : 192.168.1.47 dans cette fenêtre)

3. Depuis une fenêtre SSH, dirigez l'affichage vers votre serveur X
 pi@raspberrypi ~ $ DISPLAY=192.168.1.47:0.0  
 pi@raspberrypi ~ $ export DISPLAY  
 pi@raspberrypi ~ $ lxsession &  

La première commande indique vers quel server X l'affichage sera dirigé. La seconde commande rend la commande visible si d'autres shells sont lancés. La commande lxsession démarre le bureau du Raspberry Pi.
Le bureau du Raspberry Pi
 Et voilà.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Supprimer les partitions Raspberry sur une carte SD sous Windows 7 avec Diskpart

Si vous souhaitez récupérer une ancienne carte SD utilisée pour démarrer un Raspberry pour un autre usage (appareil photo, etc), il vous faudra supprimer les deux partitions créées au moment de l'écriture de l'image sur la carte SD. Vous pouvez voir les partition en sélectionnant Menu Windows/Ordinateur/bouton droit "Gérer". Voici un exemple du résultat final. Vous pouvez supprimer la partition Unix de 7 Gb (ou 4Gb en fonction de la taille de votre carte) en sélectionnant la partition puis en faisant "bouton droit Supprimer". Laissez juste une partition pour pouvoir faire les autres manipulations avec DISKPART. Démarrez l'outil DISKPART en ligne de commande. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira. Microsoft DiskPart version 6.1.7601 Copyright (C) 1999-2008 Microsoft Corporation. Sur l'ordinateur : FRVILN0H305806 DISKPART> list disk   N° disque  Statut         Taille   Libre    Dyn  GPT   ---------  -------------  -------  -------  ---  ---   D

Comment lire son écran de téléphone Android sur PC (2)

Voici une nouvelle manière d'accéder à votre téléphone depuis votre PC. Cette méthode utilise le câble USB et Google Chrome. Elle fonctionne donc sur Windows, Mac et Linux. Les pré-requis sont les mêmes que ceux du billet précédent : Téléphone configuré en mode Développement Drivers USB installés sur le PC Google Chrome installé L'application Vysor s'installe comme une extension de Google Chrome. Cherchez dans le Webstore et lancez l'installation. Une fois installée, l'application apparaît dans les extensions. Vous pouvez la lancer de différentes manières. La manière la plus simple est d'ouvrir la fenêtre des applications : chrome://apps/ Une autre manière est de créer un raccourci en cliquant sur « Détails ». Ensuite créez un raccourci sur le bureau, le menu démarrer et/ou la barre de tâche. Vous pouvez également cliquer sur afficher dans la boutique et lancer l'application depuis la boutique. Une fois

Serveur d'impression CUPS sur Raspberry Pi

Je possède une très vieille imprimante laser HP Laserjet 6L noir et blanc de 12 ans d'age qui a survécu à plusieurs imprimantes jet d'encre couleurs tombées en désuétude pour obsolescence programmée. J'envisage tout de même sérieusement de les démanteler pour les recycler en CNC, graveur ou autre.   Je continue donc a utiliser cette bonne petite imprimante parallèle qui me rend bien des services (en 12 ans, j'ai changé le toner 3 fois pour un coût de 20 € la cartouche). J'ai donc dû m'équiper d'une adaptateur USB/Parallèle pour pouvoir la connecter sur un PC récent. Le problème principal est que le driver de cette imprimate n'est reconnu que par un seul de mes PC sous Windows 7. Les autres PC sous Windows 8 ou Windows 10 reconnaissent bien l'imprimante, mais sortent des feuilles avec le code Postscript. L'impression depuis une tablette ou un téléphone Androïd est également tout simplement impossible. Pour remédier à ce problème, j'ai don